Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Léopoldine Hugo [1824-1843]

Née de Vaugirard, héritière littéraire échouée, 

Fille prodige, source d’inspiration d’une mort prématurée, 

Imprégnée, détrempée dans l’âme grande d’un écrivain volé, 

Ne pu que savourer la beauté d’une pierre gravée, de souvenirs transformés, 

Y avouer les sentiments niés, les promesses omises, 

Léopoldine, fille prodige, d’un protecteur dépouillé, comblé de vers et de pensées vagabondes, 

Demain dès l’aube en mémoire des souvenirs éphémères,

Les contemplations, d’un Victor inondé de pleures et de vague tristesse, 

Hommages poétiques d’un enfant noyé, étouffé dans l’amour abstraite,  Pauca Meae, œuvre du deuil souvenir d’une œuvre fille 

.
 

Le meurtre en série, un phénomène moderne?

Les meurtres en série ne sont pas un phénomène attributif à la modernité. Inlassablement, l’homme est exposé à de multiples tentations, des dépendances et des pulsions. Les hommes rassemblés au sein d’une société doivent se conformer à des normes établies, ils doivent suivre un certain « code » qui est propre à leur groupe social d’appartenance. Or, l’humain est particulier, il est singulier et n’est pas un membre d’une lignée homogène. Il possède sa propre couleur, ses idéologies, ses croyances et ses déviances, qui font de lui une personne unique disposant d’une identité propre et bien distincte. À vrai dire, les tueurs en série sont apparus avec la péréquation de plusieurs facteurs. Ainsi, depuis toujours, l’homme est confronté à vivre et à subir ses déviances qui peuvent mener à des tragédies mortelles. 

Les tueurs en série sont apparus avec la violence, avec l’envie, avec la déception, avec la colère et le ressentiment, avec le pouvoir, avec les hommes. Les meurtres en série sont effectivement plus nombreux à notre époque moderne, et ils sont particulièrement plus médiatisés à travers nos multiples moyens de communication. En fait, bien que le meurtre en série ne soit pas un phénomène moderne, le nombre de meurtriers et leurs victimes ont gravement augmenté durant le dernier quart du 20e siècle. Autrement dit, la criminalité est une thématique sociale souvent médiatisée, mais elle nécessite de plus en plus d’importance quant à la compréhension même des actes criminels dans leur nature. L’environnement social, l’équilibre psychologique et les nombreux facteurs qui renvoient à la personnalité criminelle permettent délibérément de jeter un regard plus objectif sur les tueurs en série. Or, l’acquisition de connaissances sur cette réalité complexe permet d’analyser la dynamique de certains types de délinquants, de les traiter et même d’éviter certains carnages meurtriers. 

Certes, les femmes meurtrières possèdent leurs particularités qui les distinguent foncièrement. Non seulement ces femmes criminelles ont été, et sont toujours déconsidérées dans le monde du crime en série, mais dans certains cas, elles sont incriminées de leurs actes. Ceci peut s’expliquer d’une part,  puisque leur dynamique et leur réalité sont souvent omises. Pour ce simple fait, il devient captivant et surtout profitable d’approfondir nos connaissances en cette matière. Tout bien considéré, la controverse que suscitent les tueuses en série mérite une analyse sérieuse, dans le but de mieux comprendre cette problématique sociale particulière. Heureusement, ce type de crime est de plus en plus étudié dans le monde criminalistique, et les savoirs sur ce phénomène s’enrichissent continuellement.  

.
 
  • six feet under

    six feet under

  • Auteur :

    andreana

  • Le noir est une couleur en soi, qui résume et consume toutes les autres

  • la fantaisie c’est la légèreté de l’esprit, la veine positive et fluide, l’inspiration aérienne.

  • Citation de Fedor Dostoïevski, Les Frères Karamazov

    «Un véritable réaliste, s'il est incrédule, trouve toujours en lui la force et la faculté de ne pas croire, même au miracle, et si ce dernier se présente comme un fait incontestable, il doutera de ses sens plutôt que d'admettre le fait.»
  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne

Patrick Krémer |
jdvl |
Inspiration sans Nom |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | une prof pour ses élèves
| Les Fables de Chabreh
| impressionsexpressions